Couture

Première création d’après mon gabarit de base

Eh oui, à un moment faut se lancer. Depuis mi-décembre je me suis mise à la couture « Textile » autrement dit, je me suis lancée dans la création de mes vêtements. Bon pas tous parce que faute de temps, c’est carrément impossible mais de plusieurs pièces qu’il m’est impossible de trouver en magasin parce pas dans l’air du temps ou bien un peu trop cher pour mon budget.

Après avoir testé une jupe crayon très ajustée (Bon elle est réussi mais c’est pas mon style), j’ai réalisé 2 robes et 3 petits hauts d’après des patrons du commerces mais bien sûr comme tout patron du commerce ben faut retoucher et c’est souvent de la bidouille en faite alors, je me suis très vite dit que de créer ses propres patrons à sa mesure pouvait être assez intéressant.

Je me suis fourni des ouvrages de Teresa Gilewska et me voilà à faire le gabarit de base de mon buste.

Bon, il faut être au calme et on retrouve des vieux souvenir de géométrie mais une fois que l’on a les bonnes mesures (mensurations de partout de la tête au pieds) c’est faisable.

Le plus dur en fait, c’est de déterminé les marges d’aisance qu’il faudra rajouter à ce gabarit lorsuqe vous le décalquerez pour obtenir les patrons des ouvrages que vous voudrez créer ! C’est un peu la jungle en fait. Pour une vêtement ajusté, certaines vous dises 3 cm partout de haut en bas du buste (diviser par 4 puisque l’on est sur 1/4 de corps), d’autres on des marges différentes entre le tour de poitrine de hanches ou encore de carrure, bref c’est un peu à chacun sa sauce !

Pour ce premier essai, j’ai mis sur les conseils d’une couturières du groupe Facebook « Couturier et couturières d’Alsace », que je remercie, 1,5 cm de plus par quart de buste aussi bien à la poitrine, qu’au bassin et aux hanches soit 6 cm au tour et j’ai agrandi (abaissé) le trou des emmanchures de 1 cm tout en pensant bien à garder 1.5 cm de Platitude pour l’arrondi sinon grosse galère à la couture.

Après ré-estimation du décolleté, j’avais peur que ce soit trop profond et finalement j’ai encore agrandi de 4 bons centimètres voici le résultat inspiré d’une photo de robe de Plage des années 50 mais avec une poche caché car les poches apposées étaient vraiment trop grandes.

L’image contient peut-être : personnes debout

La jupe est réalisée avec des plis creux car je trouve qu’ils donnent plus d’ampleur que les fronces. Mise avec un jupon, elle est top.

Pour le coup, me voici sur un nouveau projet de robe sans manches car je n’ai pas encore fait testé le gabarit d’une manche mais avec une autre forme buste bien sûr.

A bientôt