Patchwork

Un plaid pour mon fils

Pour les gens comme moi qui sont à la limite de l’hyper-activité en temps normal et qui n’ont jamais assez de temps pour réaliser des projets personnels en dehors de leur travail et de leurs contraintes familiales, cette période de confinement est l’occasion ou jamais de finir des encours qui trainent parfois depuis très longtemps !!!! c’est le cas du plaid pour mon 3ème fils.

En effet, il y a presque 7 ans, quand nous nous sommes installés en Alsace ( à Schleithal plus précisément ) j’ai décidé de m’inscrire dans l’un des club de Patchwork qui existait près de chez moi. Le but était bien sur d’apprendre les techniques et d’y associer la possibilité de m’y faire des connaissances et des amies.

Annie et Béatrice, présidente et vice-présidente du club à l’époque, qui sont devenues des amies, nous avait proposé de commencer à confectionner un Sampler afin d’apprendre différentes techniques en réalisant des blocs de bases de 20 cm de côté.

L’idée me semblait bonne et du coup, j’en profitais pour demander à mon 3ème fils les couleurs qui lui plairait. Réponse : « je le veux en rouge et blanc !  » Soit et je parti à la recherche de tissus rouge et blanc afin d’avoir suffisamment de diversité.

Nous avons réaliser 5 ou 6 blocs durant les semaines qui ont suivis et puis j’ai quitté le club et le plaid est lui resté en attente dans son carton avec ses tissus. Durant les 5 dernières années, j’ai repris à 2 ou 3 reprises l’ouvrage pour faire un Bargello (toujours dans l’optique de tester de nouvelles techniques) et d’autres blocs de façon à en avoir assez pour ensuite les assembler mais je l’ai de nouveau mis de côté.

Alors ce confinement, c’était l’occasion ou jamais !! Mercredi dernier, j’ai repris les cartons pensant avoir pas mal de boulot mais, super surprise, non seulement jamais déjà commencé à assembler une partie des blocs, mais en plus, j’en avais suffisamment. Il ne restait qu’à faire de l’assemblage et à faire les encadrements et entourage pour le terminer. Je m’y suis donc mise sur le champ et après une semaine de travail, non assidu (entre-temps, j’ai réaliser une trentaine de masque en tissus) je peux vous présenter son dessus de lit de 2.50 m x 2.10 m environ. Bon ce n’est que le top, il me restera à le quilter mais je pourrai le faire plus tard sur ma Longarm.

Celui-ci fini, je peux m’autoriser à commencer un nouveau projet !

Related posts

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :